-10% sur ta première commande ! Avec ça, pas d'excuse pour la chandeleur 0.0 => Contact xlrmixagemastering@gmail.com

table de mixage

Une table de mixage permet de mixer plusieurs pistes d’une musique.

Les tables de mixage sont utilisées dans les studios de son pour gérer le flux audio. Aujourd’hui, ils sont un outil crucial dans l’industrie de la musique moderne. Ils sont également utilisés dans les films, la télévision et d’autres formes de divertissement en direct. Les artistes et ingénieurs du son utilisent des tables de mixage pour créer des chansons et des bandes sonores de haute qualité que leurs fans apprécient. Cependant, les tables de mixage ne sont pas nouvelles – elles existent depuis plus d’un siècle.

  1. L’analogique qui traite le son directement.
  2. Le numérique qui assiste logiciels mao les virtuelles ( mixer ) qui permettent de traiter en profondeur votre chanson et nous allons parler en particulier de cette dernière.

 

Une table de mixage est divisée en trois parties : 

  1. Le master
  2. Les pistes instruments
  3. Les sends
  4. bus de mix

 

Les entrées d’une table de mixage

  • Sélecteur de sources
  • Éventuellement une alimentation fantôme pour le microphone, avec un interrupteur on/off
  • Pré-atténuateur (PAD)
  • Filtre anti-roulis
  • Préamplificateur avec réglage de gain
  • Onduleur
  • Le plus commun est “peut-être
  • Indicateur de niveau de liquide
  • Sortie commutable vers le bus de supervision (surveillance)
  • sortie directe

 

Les sorties d’une table de mixage

  • Sortie principale, généralement avec des potentiomètres linéaires (tirettes, faders) et des potentiomètres séparés gauche/droite (panorama), partagés par plusieurs bus de sortie sélectionnables via des boutons
  • Sortie auxiliaire avec potentiomètre rotatif, plus compact, peut prendre le signal avant de tirer la tige (PRE) ou après avoir tiré la tige (POST)
  • Les sorties Monitor, assignées par les boutons PFL et AFL ou SOLO, permettent d’écouter avant ou après les tirettes.

 

Ces outils nous permettent de faire le mixage et mastering.

  1. Le master, c’est la piste maîtresse, qu’importe les effets. Que vous alliez ajouter dessus, cela va influer sur toute la chanson, c’est ce qu’on appelle le mastering.
  2. Les pistes instruments qui permettent de traiter séparément la voix, la guitare, la basse et la batterie, etc.
  3. Dans une table de mixage, on peut parler aussi de bus de mix ou de groupes de reverbes où on va appliquer le même effet à plusieurs instruments.
  4. On peut parler aussi sends qui sont des pistes auxiliaires et elles permettent d’ajouter de la réverbe et du delay.

 

Histoire de la table de mixage

L’une des premières tables de mixage a été créée par un ingénieur en Allemagne dans les années 1920. Il a été conçu pour être utilisé pour les transmissions radio en direct. À cette époque, les radios étaient très populaires, mais la qualité de transmission était médiocre. En effet, les ingénieurs ne pouvaient pas combiner simultanément les différents signaux provenant de différentes sources. Au lieu de cela, ils devaient combiner chaque signal individuellement avant de le transmettre à leurs auditeurs. L’ingénieur qui a créé la première table de mixage voulait améliorer la qualité des émissions en direct en combinant tous les signaux à la fois plutôt qu’individuellement.

Depuis lors, la conception d’une table de mixage a changé et a été mise à jour au fil du temps pour mieux intégrer La technologie. De nombreux artistes musicaux célèbres ont utilisé des tables de mixage à travers l’histoire et continuent de le faire aujourd’hui. Par exemple, Michael Jackson a utilisé une table de mixage lorsqu’il a enregistré son album Thriller en 1983. Il en a également utilisé une lorsqu’il a donné des concerts à travers le monde avec sa fameuse configuration de scène “araignée”. Les tables de mixage sont également couramment utilisées dans les studios d’enregistrement où elles aident les musiciens à produire de la musique et des pistes audio.

 

Conclusion

Pour conclure, sur une table de mixage, il y a énormément de possibilités entre les effets de sidechain, de distorsion et d’automation clip.
Il y a beaucoup de choses à apprendre pour que votre composition soit personnelle.

Dans d’autres vidéos, je vais vous expliquer comment on utilise ses effets séparément afin que vous puissiez comprendre leur intérêt pour le mixage et le mastering.

On pourrait également parler de faders pour gérer le volume, des potards pour gérer la panoramique et/ou les effets de l’instrument.